Principal / Escrime pour tous  / Les acteurs
Les acteurs

Les escrimeurs de l’Université d’Etat de Moscou aux exhibitions, le 1 septembre 1973

 

En 2003 un nouveau président, monsieur René Roque a été élu à la tête de la Fédération Internationale d’Escrime, la FIE. Dans son intervention d’ouverture monsieur Roque a dit que malheureusement le sport escrime traditionnelle a cessé de satisfaire aux demandes des spectateurs et qu’en plus il n’est plus capable de refléter toute la richesse et toute la beauté du phénomène qu’est l’escrime. Ensuite le leader mondial de l’escrime a avancé l’initiative de créer une commission sportive particulière qui s’occuperait du travail de compétition avec des armes historiques différentes. Mais, compte tenu que la FIE n’avait pas de pratique pareille, monsieur René Roque s’est adressé aux spécialistes du monde dans ce domaine de l’escrime avec une proposition de développer une telle initiative.

 

De tous les maîtres d’escrime de classe mondiale, seul notre spécialiste David Abramovitch Tychler a répondu à l’appel du nouveau président. Il a écrit que la Russie a une riche expérience de la création des sports différents et a proposé 10 critères d’après lesquels la nouvelle direction de l’escrime pourrait être évaluée, et ainsi exister comme sport de compétition.. Mais puisque David Tychler a été le seul maître d’escrime intéressé, sa réponse est restée la voix de celui qui « prêche dans le désert ». Pourtant, il s’est avéré que l’initiative de René Roque n’était pas tellement nouvelle. En devançant la FIE, l’Académie d’Armes de France a commencé à développer un tel aspect comme l’escrime artistique, et au moment de l’élection du président, avait déjà organisé trois Championnats du Monde.

 

C’est étonnant mais incontestable ! L’art de l’escrime qui est apparu d’abord dans l’histoire de l’humanité comme l’art de tuer a pratiquement tout de suite acquis sa deuxième hypostase, l’image de lui-même. Une description ancienne des combats mortels des personnages voisine avec la description des fêtes pendant lesquelles des maîtres, spécialement instruits à ce sujet, imitaient ces combats, les reproduisaient et les réanimaient dans des images artistiques. Quelques éléments de l’escrime artistique étaient présents dans les jeux des gladiateurs antiques et dans les tournois des chevaliers du Moyen Age. L’escrime artistique s’est épanouie avec toutes les couleurs dans l’activité des vagabonds histrions, elle a trouvé sa place dans les théâtres de l’époque de la Renaissance, elle est venue dans les temps nouveaux avec sa propre tradition des grands feux d’artifices.

 

 

 

Ainsi de nos jours l’escrime, après avoir retrouvé sa nouvelle forme de compétition, existe dans son aspect assez développé en réunissant les professionnels d’un combat « froid » du monde entier.

 

Les scènes des spectacles du Studio de l’Escrime Européenne Historique « Riposte »  

L’escrime artistique est un sport très compliqué qui exige d’un escrimeur non seulement une grande maîtrise de l’arme choisie, mais également une préparation physique solide, athlétique et psychologique. La connaissance des effets de théâtre est aussi nécessaire. Les compétitions ont lieu dans des nominations différentes. Les règles françaises proposent les catégories suivantes : SOLO, DUO, TROUPE, MOUVEMENT D’ENSEMBLE ou TRAVAIL COLLECTIF. Les règles allemandes préfèrent se baser sur les époques historiques : « l’Antiquité » (jusqu’à la fin du Moyen Age), les « Temps Nouveaux » (depuis la Renaissance jusqu’à nos jours) et le « Fantasy ». Les Championnats du Monde d’escrime artistique ont lieu tous les quatre ans. Mais ce sport devient de plus en plus populaire et n’entre plus dans ce cadre aussi étroit ! Depuis 2006, l’Allemagne a établi son propre championnat, la Coupe Internationale ouverte à tous, que l’on prévoit de tenir tous les deux ans. Il est à remarquer que c’est à partir de cette initiative allemande que la Russie rejoint la sphère de l’escrime artistique en la personne du groupe de théâtre « Riposte » de l’Ecole des Arts d’Escrime de Serguei Michenev et du Studio de l’Escrime Artistique de Moscou « Espada ».

 

Auteur de l’article Serguei Michenev

 Traduction en français Thierry Wavelet

et Katerina Pakueva

 

 

La version pour imprimer