Principal / Les vedettes de l’escrime / Christian d’Oriola
Christian d’Oriola

Né le 3 octobre 1928 à Perpignan, sur le lieu prédestiné de l’ancienne place d’armes, Christian d’Oriola est issu d'une famille de noblesse provinciale et de tradition vigneronne. Ce fleurettiste d’exception débuta l’escrime à 9 ans, au sous sol de la demeure familiale où son père l’entraînait. Très vite il s’y révéla comme prodigieusement doué, surclassant dès 15 ans, les meilleurs juniors et seniors.

Entré à dix-huit ans en équipe de France, il la quitta avec tous les honneurs.Gaucher doué d’une grande souplesse, le catalan possédait une excellente technique, très classique, formée aux plastrons des maîtres Bourret et Helmer. Attaquant spectaculaire et fougueux, orgueilleux et d’allure désinvolte, ce d’Artagnan moderne eut pourtant du mal à accepter le fleuret électrique.

Christian d’Oriola a remporté quatre titres de champion du monde individuel : en 1947 à Lisbonne, en 1949 au Caire, en 1953 à Bruxelles et en 1954 à Luxembourg. Il a également obtenu quatre titres de champion du monde par équipes : en1947, en 1951, en 1953 et en 1958. Il obtint 2 titres individuels aux Jeux (en 1952 à Helsinki et en 1956 à Melbourne), faisant de lui l’un des deux seuls fleurettistes à être deux fois champion olympique. Vice champion olympique en 1948, il a également remporté trois médailles par équipes aux J.O.: 2 d’or en 1948 et 52, une d’argent en 1956.
Notre D’Artagnan moderne, comme le surnommaient bon nombre de ses adversaires, disputa des compétitions durant près d'une trentaine d'années, de 1941 à 1970. Après son immense carrière sportive, il alla s'établir à Nîmes où il reçu la Légion d’honneur en 1971.
Notons qu’en 1960, il fut le porte-drapeau de la délégation française aux Jeux olympiques, il terminera 7e de la phase finale du fleuret, à l’âge de 32 ans.
Il est le cousin par alliance du cavalier champion olympique Pierre Jonquères d’Oriola et membre de l'Académie des Sports.

Son palmarès
Champion des champions français L'Equipe : 1947
Champion olympique de fleuret individuel : 1952 et 1956
Champion olympique du fleuret par équipes : 1948 et 1952
Champion du monde de fleuret individuel : 1947 (le plus jeune), 1949, 1953 et 1954
Champion du monde du fleuret par équipes : 1947, 1951, 1953 et 1958
Jeux méditerranéens, fleuret individuel : 1951 et 1955
Champion de France de fleuret individuel : 1948, 1953 et 1957
Champion de France d'épée par équipes : 1952 (avec le Racing club de France)
Champion de France de sabre par équipes : 1970 (à 42 ans !, avec la salle Réant de Montpellier)
Challenge Mabilleau : 1945 (à 17 ans !)
Vice-champion olympique de fleuret individuel : 1948
Vice-champion olympique du fleuret par équipe : 1956
Vice-champion du monde de fleuret individuel : 1955

Gerard Six
 

La version pour imprimer
Rambler's Top100